Sommet de la tour Eiffel et paratonnerre

La foudre et la tour Eiffel

Mercredi 12 juin 2019

Modifié le : 13/08/19

Les orages parisiens adorent la tour Eiffel. Et pourtant cela est sans danger pour ses visiteurs et sa structure. Nous vous expliquons pourquoi.

Entre la tour Eiffel et la foudre, c’est une longue histoire ! Depuis sa naissance en 1889, le monument "attire" la foudre lors d’orages : on compte en moyenne 5 impacts par an. Et pourtant, cela ne l’affecte pas, ni ne présente un quelconque risque pour le public. 

La Tour Eiffel est, de par sa structure, naturellement reliée à la terre. Etant le point le plus élevé de Paris, elle est une cible facile pour la foudre qui a tendance à prendre le trajet le plus facile et rapide vers la terre. D’autant qu’elle est constituée de fer puddlé. Et le métal est considéré comme très conducteur. 

Gustave Eiffel avait tout prévu

Mais dès sa construction, Gustave Eiffel avait tout prévu ! Et fait installer 4 paratonnerres au sommet, sortes de balais en cuivre dirigés vers le ciel. Tout comme dans nos immeubles, ces paratonnerres sont reliés à des câbles isolés qui descendent jusqu’au sol afin d’assurer la dispersion de l’électricité. 

Lorsque les impacts de foudre se font ailleurs que sur les paratonnerres du sommet, ils peuvent aussi atteindre l’antenne du sommet ou les poutres treillis de la structure. Dans ce second cas, la structure en poutres treillis de la Tour joue un rôle protecteur et fait office de cage de Faraday, sorte d’enceinte métallique qui véhicule l’énergie de l’éclair vers le sol, uniquement par la face extérieure du bâtiment. Fort heureusement, le public n’accède pas à ces poutres extérieures, il n’y a donc aucun danger pour les visiteurs de la Tour. 

 

 

Pour la préservation et le bon fonctionnement des systèmes électriques du monument, des parafoudres ont été installés dans les tableaux électriques et des circuits ou câbles en cuivre ont été rajoutés. Il s’agit de limiter les surtensions qui viendraient perturber le fonctionnement général et aussi respecter les recommandations des normes électriques en vigueur. 

Ces circuits de terre sont équipés de compteurs d’impacts de foudre qui permettent aux électriciens de la Société d’Exploitation de la tour Eiffel (SETE) de réaliser une vérification de ces liaisons dès que cela est jugé nécessaire. 

Il n’empêche : la tour Eiffel n’est pas la seule construction élevée à Paris à être touchée par des impacts de foudre, loin de là ! Cela dépend, pour chaque orage, de la masse nuageuse et de l’activité électrique dans le ciel à proximité des points hauts de Paris.

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Réserver un billet

Gagnez du temps, achetez en ligne.

Horaires & Tarifs

Aujourd'hui :
09:30 - 23:45

Tarif :
25.50€

Découvrez la visite ascensionnelle la plus spectaculaire de Paris au tarif maximum de 25.50€ (billet adulte, accès sommet par ascenseurs).