Dessin projet tour Eiffel

Comment la Tour Eiffel a-t-elle été inventée ?

Mercredi 24 avril 2019

Modifié le : 24/04/19

Découvrez comment le projet de Tour de 300 mètres est vraiment né et qui sont, derrière Gustave Eiffel, les inventeurs de la Tour. Par Bertrand Lemoine.

On penserait volontiers que la tour qui porte le nom de son célèbre constructeur a bien été inventée par lui. Mais Gustave Eiffel, ingénieur diplômé de l’École Centrale de Paris, entrepreneur audacieux de constructions métalliques n’est pas celui qui a eu l’idée de construire une tour de 300 mètres de hauteur. En mai 1884, l’entreprise Eiffel vient de compléter le grand arc en fer du viaduc de Garabit dans le Massif Central, magnifique réalisation qui consacre l’excellence de son savoir-faire. La Statue de la Liberté, dont Eiffel a construit le pylône central est presque achevée à Paris, prête à être transportée de l’autre côté de l’Atlantique. Une autre échéance se profile déjà : la prochaine Exposition universelle qui doit en 1889 célébrer le centenaire de la Révolution française et la puissance industrielle de la France. Il faut faire quelque chose de grand. Une idée est dans l’air depuis quelque temps déjà chez les ingénieurs anglo-saxons : serait-il possible de construire une tour de mille pieds (soit 304,80 mètres) ? Les ingénieurs américains Clark et Reeves projettent ainsi mais sans succès une tour en forme de cylindre en fer retenu par des haubans pour l’Exposition universelle de Philadelphie en 1876.

Emile Nouguier et Maurice Koechlin, des ingénieurs créatifs

En mai 1884, donc, les deux principaux ingénieurs de l’entreprise Eiffel se concertent pour chercher une idée susceptible de « donner de l’attrait » à l’Exposition à venir. Émile Nouguier est chargé depuis dix ans des chantiers de l’entreprise. C’est un vétéran de la construction métallique. Maurice Koechlin est plus jeune. Eiffel a embauché en 1879 ce brillant ingénieur frais émoulu du Polytechnicum de Zurich pour faire les calculs de Garabit et diriger le bureau d’études de l’entreprise. Koechlin rentre chez lui, fait un calcul sommaire et dresse un croquis daté du 6 juin 1884 qui figure un gigantesque pylône métallique de trois cent mètres, directement inspiré des piles de ponts, quoiqu’à beaucoup plus grande échelle. Quatre pieds formés chacun de quatre robustes poutres liaisonnées entre elles par des poutrelles en treillis s’élèvent obliquement pour se rejoindre au sommet. Cinq poutres horizontales régulièrement espacées en assurent la liaison. La forme incurvée des piles est conçue pour permettre à cette tour de mieux résister au vent. C’est que la poutre principale du viaduc de la Tardes, autre réalisation de l’entreprise, avait été emportée par un coup de vent une nuit de janvier de la même année.

Premier dessin - Pylone de 300 mètres

La métamorphose grâce à Stephen Sauvestre

Le croquis est mis sous les yeux d’Eiffel, qui déclare ne pas s’y intéresser tout en donnant l’autorisation à ses ingénieurs d’en poursuivre l’étude. Ceux-ci font alors appel à Stephen Sauvestre, l’architecte attitré de l’entreprise, pour redessiner entièrement le projet. Le croquis technique des ingénieurs se trouve métamorphosé. Sauvestre définit trois étages, dont les deux premiers sont dotés de salles vitrées pour recevoir du public, installe de grand arcs décoratifs entre les pieds de la tour, agrémente la base de socles en maçonnerie et le sommet d’un campanile. 

À la vue du projet ainsi redéfini, Eiffel se ravise et dépose aussitôt le 18 septembre 1884 un brevet pour une "Disposition nouvelle permettant de construire des piles et des pylônes métalliques d’une hauteur pouvant dépasser 300 mètres". La tour est inventée. Il reste à la réaliser et ce sera le génie d’Eiffel que de mener à bien cette incroyable entreprise.

Projet Tour Eiffel par Stephen Sauvestre

 

Bertrand Lemoine est architecte ingénieur et historien. Il a été directeur de recherche au CNRS et directeur général de l'Atelier International du Grand Paris. C'est un spécialiste internationalement reconnu de l'histoire et de l'actualité de l'architecture, de la construction, de la ville et du patrimoine aux 19e et 20e siècles, en particulier de Paris, du Grand Paris et de la Tour Eiffel. Il est l’auteur de 43 ouvrages et de plusieurs centaines d’articles sur ces sujets. Il est actuellement consultant sur les questions architecturales, urbaines, numériques et énergétiques.

Photo Bertrand Lemoine

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Réserver un billet

Gagnez du temps, achetez en ligne.

Horaires & Tarifs

Aujourd'hui :
09:30 - 23:45

Tarif :
25.50€

Découvrez la visite ascensionnelle la plus spectaculaire de Paris au tarif maximum de 25€ (billet adulte, accès sommet par ascenseurs).