Comparaison entre le sommet de 1889 et l'actuel

Pourquoi la tour Eiffel change de taille ?

Vendredi 22 janvier 2021

Modifié le : 22/01/21

Tout savoir sur les évolutions et changements de taille de la tour Eiffel.

Depuis 131 ans, la tour Eiffel a grandi grâce à ses antennes de radio et télédiffusion. Mais en dehors de ces ajouts d’équipements en son sommet, il arrive à sa structure métallique de gagner ou de perdre quelques centimètres tout au long de l’année. On vous explique tout !

La plus grande tour du monde pendant 42 ans

Au moment de son inauguration pour l’Exposition Universelle de Paris le 31 mars 1889, la tour Eiffel, initialement appelée « La Tour de 300 mètres », était la plus haute tour du monde avec au final 312 mètres ! Elle tint fièrement le record jusqu’en 1931. Cette année-là, elle fut détrônée par l’Empire State Building (381 mètres).

Depuis, la tour Eiffel a encore grandi et mesure aujourd’hui 324 mètres grâce aux antennes qui ont été rajoutées successivement au sommet, en 1957 et en 2000, pour la radiodiffusion et la télédiffusion. Il se peut d’ailleurs que ce ne soit pas fini…
 

Quelques centimètres gagnés en été, perdus en hiver !

Si la tour Eiffel est toujours aussi resplendissante, c’est aussi parce qu’elle sait s’adapter à son environnement et a su faire face à tous types de conditions climatiques : vent, froid, pluie, neige, gel, fortes chaleurs, etc. Comme tout métal, le fer puddlé de sa structure a la particularité d’être sensible aux variations thermiques, il va donc réagir aux températures élevées en été et aux températures basses voire négatives l’hiver.

Quand les températures augmentent, il arrive que la Tour grandisse un peu ! Un phénomène physique naturel qu’on appelle la dilatation thermique. La chaleur provoque une augmentation du volume pouvant faire gagner à la tour Eiffel quelques centimètres. La dilatation va également provoquer une légère inclinaison de la Tour vers le côté opposé au soleil. Le soleil ne « tape » que sur l’une des 4 faces de la Tour créant ainsi un déséquilibre avec les 3 autres faces qui restent stables, faisant pencher la tour Eiffel. Ainsi, avec la progression du soleil dans le ciel, le sommet de la Tour peut décrire en une journée ensoleillée une courbe plus ou moins circulaire d’environ 15 centimètres de diamètre.

A l’inverse, lorsque le temps se rafraîchit en hiver, la contraction thermique de la structure en métal est à l’œuvre, pouvant lui faire perdre également quelques centimètres !

Autant dire que ces changements d’états sont naturels et infimes, n’impactent aucunement la robustesse de l’ouvrage, et sont absolument indétectables pour les visiteurs ou observateurs. Les vents violents, quant à eux, auront tendance à la faire vaciller ou vibrer quelque peu, sans danger aucun pour sa structure. Grâce aux ingénieurs de l’entreprise Eiffel, qui avaient 20 années d’expérience dans la conception de viaducs métalliques, la Tour a été véritablement dessinée (formes et arêtes incurvées) pour laisser le moins de prise aux vents possible ! Bien sûr, le danger d'une météo tempétueuse  pour le public et les personnels, nous incite, par mesure de sécurité, à fermer le sommet de la Tour, voire la Tour entière, lorsque la vitesse du vent y dépasse certains seuils. 
 

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Réserver un billet

Gagnez du temps, achetez en ligne.

Horaires & Tarifs

Aujourd'hui :
Fermé

Tarif :
26.10€

Découvrez la visite ascensionnelle la plus spectaculaire de Paris au tarif maximum de 26.10€ (billet adulte, accès sommet par ascenseurs).